Salariés

Image d'arrière plan du bandeau
Bannière OCAS
Section contenu principal

En tant que salarié, vous payez des cotisations sociales à parts égales avec votre employeur qui les prélève de votre revenu. Il s’agit des cotisations AVS/AI/APG, AC (assurance-chômage) et AMat (allocation de maternité cantonale).

Je suis salarié. A quoi dois-je être attentif ?

Les cotisations sociales sont déduites de votre revenu brut par votre employeur qui ajoute sa part et reverse la totalité à sa caisse de compensation. C’est sa responsabilité d’annoncer les salaires versés et de déclarer son personnel. Les informations sur les taux en vigueur sont diffusées tous les ans à la mi-décembre.

Si votre employeur n’est pas tenu de cotiser, c’est à vous de régler l’intégralité des cotisations dues. Les taux appliqués sont les mêmes que pour les autres salariés.

Vous avez l’obligation de payer des cotisations dès le 1er janvier qui suit votre 17ème anniversaire et jusqu’à l’arrêt de votre activité lucrative. Si vous poursuivez une activité au-delà de 64 ans (pour les femmes) et 65 ans (pour les hommes), vous bénéficiez d’une franchise de 1'400 francs par mois ou de 16'800 francs par an.

En ce qui concerne les revenus de minime importance (jusqu’à 2'300 francs par an et par emploi), nous ne percevons pas de cotisations, sauf si vous le demandez. Cette particularité ne s’applique pas au personnel de maison et aux salariés actifs dans les domaines artistiques. Dans ces cas-là, il est obligatoire de cotiser dès le 1er franc de salaire.

Si vous quittez votre emploi et que vous bénéficiez d’allocations familiales, il faut en informer le service des allocations familiales de votre caisse de compensation.

Comment se présente ma fiche de salaire ?

A Genève, vous payez pour l’AVS/AI/APG, l’assurance-chômage (AC) et pour l’allocation de maternité cantonale (AMat). Les cotisations déduites de votre salaire brut apparaissent dans votre fiche de salaire.

Conseils

Nous vous recommandons de conserver toutes les preuves de prélèvement ou de versement des cotisations sociales (déclarations d’impôts, fiches de salaire, attestations de salaire, quittances bancaires ou postales).

En cas de doute, vous pouvez contrôler que votre employeur a correctement annoncé votre revenu en demandant votre extrait de compte individuel.

Section après la zone de contenu

Thématiques connexes